Equipe de France: Yoann Gourcuff victime de l’homophobie ambiante

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

Yoann Gourcuff, 24 ans, footballeur de l’équipe de France et de l’Olympique Lyonnais a été une nouvelle fois obligé de se justifier sur son site officiel: il n’y a pas de doutes à avoir il « aime les femmes« . Meilleur joueur joueur du championnat de France 2009, le breton est harcelé par le monde du foot sur sa prétendue homosexualité. Que cela vienne des (ex)coéquipiers, des adversaires, des journalistes ou des supporters personne ne le lâche plus sur la question. A l’heure des quotas ethniques à la FFF, le foot français a le don de cultiver les sujets nauséabonds.

Le cauchemar de la Coupe du monde

Yoann Gourcuff

C'est sur que c'est autre chose que le visage de Frank Ribéry...

La Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud fut une catastrophe pour toute l’équipe de France. On ne reviendra pas sur l’affaire du bus ou de la grève à Knysna. Seulement pour Gourcuff, les rumeurs font état d’un véritable calvaire. Désigné tête de turc par Franck Ribéry, Yoann aurait du subir quotidiennement les humiliations de la star du Bayern Munich. La faute à son caractère introverti et à la profonde jalousie de Ribéry: en plus de lui avoir voler la vedette auprès des médias, Yoann aurait été approché par Wahiba Ribéry (l’épouse du joueur)  soucieuse de se venger de « l’affaire Zahia » lors du stage de préparation en Tunisie, rendant Ribéry ivre de colère. On ne saurait accorder trop d’importance à ces rumeurs, mais l’Équipe dit avoir été témoin de situations invraisemblables où Gourcuff s’écarte au passage de Ribéry en baissant les yeux…

Dans la foulée de cette Coupe du Monde cauchemardesque, Gourcuff quitte Bordeaux et rejoint ses amis d’équipe de France Jérémy Toulalan et Hugo Lloris à l’Olympique Lyonnais pour un montant transfert record (28 M€). Le joueur est alors présenté à son nouveau public dans un stade de Gerland où sont venus l’accueillir 15 000 personnes (un record en France). Malheureusement ce nouveau départ ne constituera pas une franche réussite pour les « sinistrés de la Coupe du Monde » car l’OL réalise un début de saison catastrophique sur le plan sportif. Vraisemblablement victime d’une dépression post-mondial, Toulalan ne retrouve son véritable niveau qu’au début de l’année 2011. Quant à Gourcuff, le mondial reste tabou pour lui. Régulièrement questionné par les médias sur le sujet – alors qu’il souhaiterait sans doute passer à autre chose – le joueur ne le supporte pas (voir cet incroyable interview de TF1 que le joueur quitte sans mot dire à la première question sur Ribéry).

Yoann Gourcuff est présenté au public lyonnais au Stade de Gerland

Gourcuff est présenté au public lyonnais (25/08/2010)

En signant à l’OL un contrat faisant de lui l’un des joueurs les mieux payé du championnat de France, Yoann Gourcuff a aussi cédé à son nouveau club la gestion de sa marque et ses contrats publicitaires (source JDD). A l’image de ce que peut proposer le Real de Madrid, mais nouveau en France, ce type de contrats permet de tirer un maximum de profit de joueurs à la personnalité marquante ou à forte image. A l’origine de ce concept à l’OL, Philippe Sauze, nouveau directeur général, espérait sans doute capitaliser au maximum sur le physique de Yoann Gourcuff pour une faire une sorte de David Beckham – qui fut pendant 10 ans une icône commerciale indétrônable des hétéros comme des homos. Seulement cette partie du contrat n’a encore pas été activée à ce jour, les incessantes rumeurs sur la sexualité du joueur ayant mis à mal le plan initial.

Le coup de poignard dans le dos de Paolo Maldini

L’affaire était en passe d’être rangée dans les tiroirs, quand en Décembre 2010, Paolo Maldini se paye son ancien co-équipier au Milan AC (NDLR : de 2006 à 2008) dans un interview en forme de règlement de compte:

« Son problème ici, c’était son comportement. Il ne s’est pas montré intelligent dans la manière de se gérer lui-même. […] Il s’est passé beaucoup de choses. Des choses qu’il n’est pas possible de raconter. Mais lui, il sait très bien ce qu’il a fait. […] A Milanello, au lieu de faire une feinte et de passer le ballon, il en faisait quatre. C’est normal qu’à la troisième ou quatrième tu prennes un coup. […] Au bout d’un moment, il était devenu un corps étranger au groupe. » (Source l’Equipe)

Des propos étranges, dont le double sens n’a fait que réveiller la rumeur. Ainsi la vindicte populaire avait la preuve qu’il n’y avait pas qu’en équipe de France que Gourcuff posait problème… Mais c’était sans tenir compte des nombreux soutiens que le joueur a reçu de ses équipiers Bordelais ou Lyonnais à cette occasion.

Malgré tout, cela ne suffit pas à faire désenfler la polémique et Christian Gourcuff, entraîneur de Lorient monte à son tour au créneau pour soutenir son fils :

« Yoann dérange. Il est différent, il possède une autre structure culturelle, d’autres intérêts intellectuels. Personne n’aime la différence dans ce milieu. Et comme, en plus, il est d’un naturel réservé…« 

« Il y a des choses que je sais mais dont je ne peux parler… Par exemple, Gattuso filait plein de coups à Yoann à l’entraînement. (…) C’est quand même lui qui a mis fin à la saison de « Yo » avec deux mois d’avance. » (source l’Equipe)

Mais les propos vagues du père ne font qu’encourager les détracteurs de Yoann. De quoi veut-il parler en évoquant ces choses qu’il sait mais dont il ne veut pas parler ? Après Maldini, décidément c’est une véritable omerta qui règne dans le football…

Enfin, aujourd’hui, en Mai 2011 les récentes révélations sur l’affaire des quotas à la Fédération ont à nouveau fait remonter les problèmes du mondial à la surface: le comportement des « caïds », les relations tendues avec Ribéry etc… Et voilà Gourcuff obligé de se justifier une nouvelle fois…

Le foot face à ses vieux démons

Le problème de l’homosexualité dans le football (réelle ou fantasmée) n’est pas apparu avec les problèmes de harcèlement sur Gourcuff. Il est malheureusement récurent et l’on évite surtout soigneusement d’en parler. C’est le dernier grand tabou du sport roi. Le monde du foot ne l’évoque que très rarement, et quand il le fait c’est toujours dans la polémique.

Yoann Gourcuff et Raymond Domenech à la Coupe du monde en Afrique  du Sud, 2010

Avec le sélectionneur à la Coupe du Monde 2010

On se souvient par exemple des propos de l’ancien footballeur David Ginola qui avait estimé sur Canal +  qu’il n’avait jamais en 18 ans de carrière dans le foot professionnel rencontré de personne « du coté obscure de la force« , sans quoi « il l’aurait vu sous la douche« . Comme si un équipier gay aurait forcément eu le sexe tendu en voyant celui du beau David…

Dans le même registre homophobe, au mois d’Octobre c’est le club du Créteil Bebel a refusé de jouer contre le Paris Foot Gay (source le Monde), avant de se rétracter sous la menace de sanctions de la fédération. Enfin on se rappellera aussi des propos de Louis Nicollin, président du club de Montpellier (Ligue 1) qui avait traité un joueur adverse de « sale tarlouse » à l’automne. Le constat est là: joueurs, supporters ou dirigeants, le football ne respire pas l’homo-tolérance.

Avant Gourcuff était régulièrement sifflé par les publics adverses parce qu’ils craignaient qu’ils ne leur « plante » un but (le lot des joueurs de haut niveau), aujourd’hui le voici haï à cause de sa sexualité supposée… Il n’a jamais été rare d’entendre un stade scander « enculé ! » à l’encontre du public adverse, d’un joueur ou de l’arbitre, seulement dans le cas de joueurs comme Gourcuff, aujourd’hui, cela prend une résonance particulièrement nauséabonde.

Dans un contexte aussi homophobe, il n’est absolument pas envisageable d’espérer qu’un « coming out » puisse définitivement clore la polémique, comme cela a déjà été le cas pour de nombreux artistes du milieu du spectacle. Le milieu du football est tellement intolérant que cela signifierait la fin immédiate de la carrière du joueur. La fin sportive tout d’abord où équipiers et adversaires le verrait instantanément comme un indésirable, et aussi la fin commerciale avec la perte des contrats publicitaires. Ce serait un suicide. Il faudrait qu’il y ait un précédent avec un joueur d’envergure mondiale… Un joueur de la dimension de Lionel Messi (double ballon d’or) pourrait peut être se permettre un « coming out »… Et encore ! Il devrait avoir les reins particulièrement solide. Ou bien alors qu’un groupe de joueurs se synchronisent pour jouer un grand rôle ensemble, et faire avancer la cause à plusieurs… Comme pour le racisme… Mais affronter seul le choc frontal que de telles déclarations provoqueraient serait tout bonnement suicidaire

Alors Yoann Gourcuff est-il gay ? La question n’est évidemment pas là, mais le simple fait que ces allégations posent problème et génère des polémiques infinies donne une idée du niveau d’homophobie ambiant. Une homophobie tellement puissante qu’il n’y a pas besoin d’être gay pour en subir les conséquences, un simple soupçon suffit…  Il serait temps de passer un gros coup de balai et de changer en profondeur les mentalités ! Dans n’importe quel autre secteur que le foot professionnel il y a longtemps que des têtes seraient tombées…

En attendant Monsieur Gourcuff vous avez tout notre soutien et nos encouragements, le football Français a besoin de vous. Et soyez assuré qu’une grosse majorité de vrais amateurs de football – malheureusement moins bruyants que vos détracteurs – est avec vous. Nous ne doutons pas que vous retrouverez le niveau qui fut le votre en 2009 pour peu qu’on vous laisse travailler sereinement.

Ce contenu a été publié dans France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

48 réponses à 15/05/2011 – Equipe de France: Yoann Gourcuff victime de l’homophobie ambiante

  1. Ping : premier league la saison 20132014 en citations 184064 | austin

  2. Ping : que s est il vraiment passe avant lyon montpellier 191011 | austin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.