Spécial Investigation: le renoncement de François Hollande face au Medef

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

Dans « François Hollande, pacte avec le Medef« , Spécial Investigation retrace comment le président socialiste a cédé à chaque demande des patrons depuis son élection. Oubliant ses promesses de campagne et renonçant aux idées qui l’ont porté au pouvoir, François Hollande gouverne comme s’il avait fini par épouser les thèses du patronat.

Special Investigation Medef Hollande

Spécial Investigation: François Hollande, pacte avec le Medef

« Mon adversaire c’est la finance » ? Jules Giraudat journaliste pour Spécial Investigation estime au contraire que « le Medef n’a jamais eu autant d’influence que sous le quinquennat de François Hollande« .
Que ce soit sur les baisses de charges (41 milliards au total), le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), le salaire des grands patrons, la transparence des entreprises (reporting public) ou bien l’écologie (avec la réforme avortée du code minier), le reportage détaille comment la gauche au pouvoir a  successivement renoncé à chacune de ses tentatives contraignantes pour les entreprises, et abandonné toute idée de contrepartie aux baisses de charges.
Sous l’influence du Medef et de l’AFEP (le lobby des entreprises du CAC40), le gouvernement socialiste se révèle incapable de tenir la ligne politique pour laquelle il a été élu, au nom d’un pragmatisme dont les résultats restent encore à prouver.

Ce contenu a été publié dans Economie, France, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.