Paradis fiscaux: tout comprendre avant le G20 de Novembre

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

Au printemps, le CCFD Terre Solidaire a lancé une importante campagne contre les paradis fiscaux avec en ligne de mire le sommet du G20 à Cannes en Novembre 2011. En éditant un livret d’information très complet et pédagogique l’ONG nous permet de comprendre les enjeux de cette question cruciale pour les pays du Nord comme pour ceux du Sud. A fortiori en cette période de crise des dettes publiques.

Le film de la campagne « Aidons l’argent à revenir des paradis fiscaux » :

Campagne contre les paradis fiscaux, pour le G20 Cannes Novembre 2011

Campagne "Aidons l'Argent", contre les paradis fiscaux (1)

Dans le cadre de la campagne, l’ONG distribue un petit livret d’information pour expliquer et mieux comprendre le fonctionnement des paradis fiscaux. (Pour télécharger le PDF du livret sur le site du CCFD-TS ou depuis notre site). Pédagogique, très argumenté ils citent de nombreuses statistiques qui appuient le discours et interpellent le citoyen. On retiendra par exemple que:

  • Les Iles Caïmans, 45 000 habitants, constituent la 5ième place financière du monde
  • A la City de Londres, il suffit de 43 minutes et de 555€ pour créer une société. Sans fournir la moindre pièce d’identité
  • Plus de 50% du commerce mondial transite par des paradis fiscaux. Soit plus de 11 000 milliards de dollars hébergés dans plus de 2,4 millions de sociétés écrans.
  • Jersey, 120 km², climat Anglo-Normand, est le premier exportateur de bananes en Europe
  • En France, le montant de la fraude en direction des paradis fiscaux est évalué à 20 milliards d’euros, soit le montant du « trou de la sécu » record de 2009
  • 60% du commerce mondial relève de transaction entre les filiales d’un même groupe
  • La BNP possède 27 filiales dans les Iles Caïmans (soit le quart de ses filiales), la Barclays 168
  • Sur la liste de paradis fiscaux établie par la France, figure seulement 18 noms, qui pèsent seulement 0,20% du commerce offshore mondial
  • En France, l’impôt sur les société est de 33%. Les PME payent en moyenne 30%. Compte tenu des rabais fiscaux et de l’évasion fiscale les entreprises du CAC 40 payent en moyenne 8% d’impôt.
Campagne contre les paradis fiscaux, pour le G20 Cannes Novembre 2011

Campagne "Aidons l'Argent", contre les paradis fiscaux (2)

Pour marquer les esprits lors du sommet de Novembre, l’ONG propose d’envoyer un maximum de cartes postales au G20. Tout ceci dans le but d’appuyer les 3 revendications que le CCFD Terre Solidaire fera parvenir aux dirigeants du monde économique à savoir :

  1. Des comptes transparents pour les multinationales : si l’entreprise a une activité réelle dans un pays, elle n’a rien à cacher. On doit pouvoir rétablir la vérité comptable des multinationales et lutter contre l’évasion fiscale.
  2. Des registres publics pour identifier les bénéfices réels des trusts : stop aux sociétés écrans qui permettent d’échapper à la justice et à l’impôt
  3. Coopération fiscale et judiciaire effective entre les états, notamment avec les pays du sud : pour réprimer plus durement la criminalité économique et financière.

Plus d’information sur la page Facebook de la campagne.

Ce contenu a été publié dans Economie, Solidarité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Paradis fiscaux: tout comprendre avant le G20 de Novembre

  1. M. Argent dit :

    Merci pour cet article complet sur notre campagne, votre soutien est très important. Le grand rendez-vous aura lieu le 3 et 4 novembre au sommet du G20 qui sera sous présidence française, soyons mobilisés pour interpeller nos dirigeants.

    Vous pouvez également suivre la campagne sur Twitter https://twitter.com/aidonslargent

    A bientôt et aidons l’argent !

  2. Papou dit :

    Moi ce qui me gêne dans le CCFD, c’est le deuxième ‘C’ : catholique.
    Il est composé de 28 mouvements et services d’Église.
    Dans les statuts de l’association :
    « Le CCFD-Terre solidaire a reçu pour mandat de la Conférence des évêques de France de mobiliser la solidarité des chrétiens, notamment lors de la période de Carême. Cette mobilisation est mise au service de ses deux missions :
    – L’appui aux partenaires du Sud et de l’Est
    – L’éducation au développement
     »

    Pour moi ce genre d’association devrait être laïque.
    Une partie des fonds sert à construire des églises ou à faire du prosélytisme.
    Le même genre d’association musulmane fait bondir les catholiques…

    • isidore dit :

      Il ne faut peut être pas tout mélanger. Leur analyse est pertinente.
      Le fait qu’ils soient catholiques ne changent rien.

      Au contraire, ça leur permet de toucher aussi d’autres publics dans la communauté chrétienne. ATTAC (qui lutte aussi contre les paradis fiscaux) est par exemple laïque, mais cette ONG n’est pas non plus complètement déconnecté d’une certaine gauche qui la tient sous influence. Quelle assoc est véritablement indépendante de toute influence ?

      Je pense que le public du CCFD est bien différent de celui d’ATTAC, donc même s’ils sont catholiques je suis assez satisfait de voir qu’ils contribuent aussi à faire avancer la cause de la lutte contre paradis fiscaux dans d’autres milieux. On a besoin de tout le monde pour convaincre en masse de changer les choses.

      Et puis tu vois une référence chrétienne dans le livret ?

  3. Economicgirl dit :

    « Une partie des fonds sert à construire des églises ou à faire du prosélytisme. »

    Excusez moi mais cette affirmation est complètement fausse.
    Le CCFD ne finance aucune église, aucune mission d’évangélisation, ni vraiment rien de la sorte.
    Les partenariats financés par le CCFD sont des projets liés au développement et à la lutte contre la pauvreté uniquement. (Vous pouvez jetter un œil sur leur site pour en savoir plus http://ccfd-terresolidaire.org/). Les partenaires peuvent être musulmans, bouddhistes, animistes, qu’importe, cela n’est pas un critère et ne le sera jamais.

    Même si concrètement, le travail fait est le même qu’une association laïque, c’est bien une association catholique. Elle répond pleinement à la Doctrine sociale de l’Eglise même si, (heureusement) ces valeurs sont aussi défendues par des personnes d’autres confessions.
    Le CCFD ouvre ces portes à tout les bénévoles, de toute confessions, mais c’est bien le role de l’Eglise d’aider son prochain à vivre dignement. La foi est importante et elle nous donne la force de nous battre pour ce qui est juste et de nous investir dans ce combat. L’action qui en découle est indissociable de la religion chrétienne.
    (Mais bien évidemment, on peut partager les même valeurs que le CCFD tout en étant athés ou agnostiques ! Cela n’empêche que l’approche est fondamentalement différente.. )

    Soyez ouvert. Seuls les actes comptent.

  4. PandoraVox dit :

    Cette campagne « Aidons l’argent » a par ailleurs commencé sur Radio France ces dernières semaines à l’approche du G20 de Cannes, avec un spot audio reprenant le thème de l’argent prisonnier.

  5. Ping : Le top 10 des mesures urgentes pour un plan anti-crise | Pandora Vox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.