Un cours d’histoire pour Benjamin Lancar

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

Benjamin Lancar, président Jeunes Populaires, l’organisation de jeunesse de l’UMP et conseiller régional d’Île-de-France, est l’auteur de propos polémiques – publiés sur son blog – concernant Pierre Laval. La vague d’indignation que ce billet a suscité l’ont amené à présenter ses excuses (source Le Post)

Benjamin Lancar
Benjamin Lancar (Le Figaro 2008)

En saluant le « redressement économique de la France de Pierre Laval en 1932« , Benjamin Lancar s’est attiré les foudres de ses nombreux détracteurs. En effet quoiqu’est fait Pierre Laval en 1932, il restera toujours dans les mémoire collectives comme le collaborationniste zélé qui après la rafle du Vel’ d’Hiv’ déclara aux préfets que les Juifs avaient fait de l’Hexagone un « dépotoir » humain.

Lancar, « Confondant d’imbécilité« 

Pour Olivier Mazerolle (BFM TV) Benjamin Lancar serait « confondant d’imbécilité » qui ne le rate pas au passage: « Monsieur Lancar il ose comparer le courage des jeunes qui sont aujourd’hui pour la réforme des retraites, au courage de Guy Môquet […] qui distribuait des tracts contre l’occupation allemande, et qui finalement a été fusillé, franchement c’est confondant d’imbécillité… » avant d’enchainer « Il avait aussi trouvé le moyen de magnifier Pierre Laval pour son action avant l’occupation allemande. Franchement on est confondu. Je serais à la place de l’UMP je serais inquiet… » (source Agoravox TV)

Pour Le Post, si pour Lancar le Laval 1932 c’est le Sarkozy 2010, il y a de quoi s’inquiéter ! On est effectivement impatient de connaître le Sarkozy de 2018/2022… Plus sérieusement c’est l’UMP qui devrait recadrer son jeune partisan car à jouer la provocation systématiquement il est contre-productif aux gens de son camp.

La réaction la plus digne à son billet est probablement venue des Jeunes Verts qui ont offert un livre d’histoire à leur collègue…

Une grande aptitude à la provocation, moins à la réflexion

Benjamin Lancar n’en est pas à son coup d’essais en matière de provocation. Et pas plus que pour la polémique de Pierre Laval il n’avait préalablement réfléchit aux conséquences de ses propos. Il avait par exemple salué la défaite d’Obama aux récentes législatives sur Twitter (source Le Post) :

« Après la gauche européenne en Italie en 2008, en Allemagne en 2009 et en UK en 2010, la gauche américaine va prendre une claque ce soir.« 

Quand on connait la ligne politique des opposants d’Obama (le Tea Party n’a quand même rien à voir avec l’UMP, et l’opposition droite/gauche en France), quand on se rappelle deux secondes de la politique extérieures Américaine durant des années Bush, quand on songe aussi à la popularité d’Obama en France… « consternant d’imbécilité », c’est presque trop faible.

Ce contenu a été publié dans France, Politique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Un cours d’histoire pour Benjamin Lancar

  1. Sebi dit :

    Lancar c’est un peu « Auteuil Neuilly Passy c’est pas du gâteau, Auteuil Neuilly Passy tel est notre ghetto… » :

  2. isidore dit :

    Le vent est peut être en train de tourner pour Lancar : http://www.rue89.com/2010/12/15/ump-cope-veut-il-mettre-benjamin-lancar-sur-la-touche-180916

    « Ça chauffe chez les Jeunes UMP. Depuis que Copé a pris la tête du parti, son think tank jeunesse Génération France Jeune menace les Jeunes Pop. Lancar pourrait faire les frais des militants qui veulent mieux répartir la parole. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.