Gaspard Koenig inaugure Atlantico.fr d’un article sorti du caniveau

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

Atlantico c’est le nouveau site d’information en ligne, inauguré hier, qui se propose d’offrir (enfin) un regard « de droite » sur l’actualité pour contrebalancer le succès de la « gauchosphère » incarnée par Rue89, Mediapart, @si etc. En offrant une vitrine à Gaspard Koenig pour son billet aussi creux que merdeux sur le livre de Stéphane Hessel, Atlantico n’aura pas tardé à annoncer la couleur.

Dans son billet « Résistant gaga et roi bègue« , Koenig dégomme Stéphane Hessel et son livre « Indignez-vous » tout autant que le film « Le discours d’un roi » de Tom Hooper, coupables à ses yeux de faire l’apologie d’idées passéistes et désuètes. Seulement à vouloir trop soigner sa provocation, Koenig mélange tout et accouche d’un article plus que médiocre et d’une grande vacuité.

"Indignez-vous" de Stéphane Hessel

Sur le fond tout d’abord, le blogueur d’Atlantico enchaînent les phrases toutes faîtes sans autre forme d’argumentation ( « [Hessel] écrit selon les codes les plus éculés de la rhétorique intellectuelle française« , « [qui soutient] une idéologie désuète […] » etc). Appliquant par là même à son discours ce qu’il reproche au livre d’Hessel : le manque d’arguments. Car le fait est que Gaspard Koenig ne juge pas nécessaire d’étayer ce qu’il dit. Et quand à la fin de son billet on finit par trouver trace d’une argumentation, elle est fallacieuse :

« Sa condamnation de la « dictature des marchés financiers qui menace la paix et la démocratie » balaie sans plus d’explication la fabuleuse croissance de la richesse mondiale au cours du dernier demi-siècle. »

Que ce Monsieur si bien renseigné – qui donne des leçons depuis sa tour d’ivoire de Londres – se replonge dans ses livres d’histoire de l’économie : le modèle économico-social mis en place par le CNR en 45 a débouché sur une période communément appelée « trente glorieuses » et qui est généralement admise comme étant l’une des plus prospère qu’ait vu l’humanité. En revanche la financiarisation de l’économie prônée par notre ardent défenseur de l’idéologie libérale – et mise en place progressivement à partir du début des années 70 – n’a elle pour le moment pas encore fait preuve de son efficacité, bien au contraire !

Un donneur de leçons de 29 ans...

Sur la forme ensuite, l’article de Koenig est d’une remarquable bêtise. En traitant Stéphane Hessel, 94 ans, de « résistant gaga » et de « fantôme du passé » il franchit les limites de l’irrespect. C’est l’Histoire qu’il méprise ! Qu’il ne soit pas d’accord avec le « Indignez-vous » d’Hessel c’est une chose, mais qu’il se permette de l’attaquer son âge – et sa sénilité supposée – faute de réel argument, cela ne trompe personne et c’est particulièrement bas. « Il devrait s’inscrire au NPA : le jeune facteur et le vieux résistant, voilà qui serait chic« , encore une belle preuve de la vacuité de la réflexion ! Cela correspond assez bien à l’image de provocateur pédant et médiocre, rempli d’arrogance, que Gaspard Koenig s’est déjà forgée.

Atlantico.fr se veut « d’une sensibilité de droite mais non militant« , mais Koenig donne le ton de ce que sera ce site. En se faisant la vitrine de billets au parfum aussi répugnant, Atlantico se discrédite en servant de vulgaire  support de propagande. Et G. Koenig dessert l’objectif que s’est fixé Atlantico de se faire le vecteur d’une information « de droite » respectable et crédible. Une information souhaitable pour la pluralité de l’actualité en ligne.

On a reproché à Internet d’être le « tout-à-l’égout de la démocratie », la presse en ligne de droite n’a visiblement pas tardé à se mettre au plis.

Ce contenu a été publié dans Médias, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Gaspard Koenig inaugure Atlantico.fr d’un article sorti du caniveau

  1. juju dit :

    Atlantico ce n’est pas qu’un site d’information de droite, c’est surtout celui du Gouvernement et de Sarkozy. Voyez cet article sur De Villepin :
    « « Revenu citoyen » :bVillepin, libéral de gauche ?
    Dominique de Villepin fait une proposition socialement décoiffante, mais c’est par inadvertance. Un PS vraiment moderne pourrait-il s’en saisir ?
     »
    « Dominique de Villepin s’exprime si souvent, ces derniers temps, que plus personne ne fait attention à lui. Pour mal de gens, c’est juste un vilain rancunier en quête d’un moyen de se venger de Nicolas Sarkozy et dont les envolées lyriques sont, soit enthousiasmantes (le discours de l’ONU), soit surprenantes de brutalité sexiste (« La France, elle a les jambes écartées. Elle attend désespérément qu’on la baise : ça fait trop longtemps que personne ne l’a honorée »). »
    http://www.atlantico.fr/decryptage/%C2%AB-revenu-citoyen-%C2%BB-villepin-liberal-gauche-45880.html

  2. Kass dit :

    Bon billet de votre part, j’ai été très indigné en lisant celui de Koenig…

  3. zet dit :

    De la part d’un mec qui a écrit sur les vertus de la corruption, c’est pas trop gênant.

  4. sebi dit :

    Ce n’est pas tout à fait étonnant, Gaspard Koenig, fut pendant un temps la plume de Christine Lagarde au ministère des finances et il officie désormais à la Berd, à Londres. Il est aussi l’auteur d’un essai sur Les Discrètes Vertus de la corruption (Grasset, 2009)

  5. Ping : Espagne: avec les Indignés de la Plaça de Catalunya à Barcelone | Pandora Vox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.