« L’Argent Dette », le film à revoir en ces temps de crise de la dette

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

En 2008 Paul Grignon, un informaticien Canadien, réalise un film d’animation documentaire pour expliquer le processus de création monétaire par la dette. Diffusé sur internet, « L’Argent dette » (« Money as debt » en anglais) fait l’effet d’une bombe, et a été vu aujourd’hui plus de 40 millions de fois (dont 1 million en France) tout en étant traduit dans plus de 14 langues. La raison ? C’est que Grignon présente les systèmes bancaires et monétaires sous un angle assez inhabituel, en amenant des questions nouvelles. A contre-courant des économistes dominants il n’en fini pas d’alimenter les débats. Et à l’heure d’une nouvelle crise de la dette son explication de texte est véritablement  salutaire.

Un angle novateur pour analyser le système monétaire

L'Argent dette de Paul Grignon, Money as debt

"L'Argent dette" de Paul Grignon

« La dette des gouvernements, des entreprises et des ménages a atteint des proportions astronomiques et enfle de plus en plus démesurément de jour en jour.

D’ou vient tout cet argent ? Comment peut-il y avoir TANT d’argent à prêter ?

La réponse est… qu’il n’y en a pas. De nos jours, l’argent s’est fait dette. S’il n’y avait PAS DE DETTE, Il n’y aurait PAS D’ARGENT

Si tout ceci vous laisse perplexe, rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul ou la seule. Très peu de gens comprennent ce système, même si nous sommes tous touchés.

Ce long métrage d’animation, dynamique et divertissant, de l’artiste et vidéographe Paul Grignon, explique les effets magiques mais pervers du système actuel d’argent dette dans des termes compréhensibles pour tous. »

Volontiers provocateur, mais relativement brillant dans l’explication, l’auteur explique comment le principe de réserve fractionnaire permet aux banques de créer de l’argent virtuelle, qui devient bien réelle une fois le prêt remboursé. Combien y-a-t-il d’argent en circulation ? Où nait l’argent ? Comment il peut y avoir autant d’argent à emprunter ? Sont autant de questions auxquelles Paul Grignon propose des réponses claires et imagées.

On comprend aussi comment l’existence massive des intérêts des dettes (nécessaires à la création d’argent), nécessitent un accroissement permanent du PIB pour être remboursés. On rejoint ainsi les problématiques des modèles économiques basé sur une croissance exponentielle infinie (voir à ce sujet notre article) : ou comment obtenir une croissance  économique infinie dans un monde aux ressources finies ?

Enfin, le documentaire se termine par une dissertation sur les améliorations possibles du système monétaire actuel, avec une série de propositions.

Polémiques et rançon du succès

L'Argent dette de Paul Grignon, Money as debt, extrait

Le système de réserve fractionnaire

Un tel « pavé dans la marre » dans la chasse gardée des économistes a bien évidemment suscité de nombreuses discussions depuis 3 ans. Depuis une chronique de David Abiker sur France Info, jusqu’à une émission complète d’Arrêt sur Image consacrée au film. On reproche notamment à Paul Grignon de présenter une version incomplète du système monétaire et de soulever des idées complotistes. Ce à quoi l’auteur répondra en présentant en 2010 une version corrigée de son film avec entre autre la partie sur « l’impayabilité » de l’intérêt retravaillée (vidéo disponible ci-dessous).

On a reproché aussi à l' »Argent Dette » d’être antisémite (notamment Pascal Riché sur Rue89). Idée qui relève plus du thought terminating cliché ou de la loi Godwin (selon laquelle les débats se termine immanquablement lorsqu’un des interlocuteur traite l’autre de nazi), tant elle est tirée par les cheveux.

Quoiqu’il en soit, et s’il est vrai que le film prend parfois l’accent de la théorie du complot, il reste néanmoins un éclairage rafraichissant et très pédagogique sur le fonctionnement de notre système monétaire. Si vous ne l’avez pas encore vu il est grand temps de vous faire votre propre opinion !

« L’argent Dette » de Paul Grignon, révision 2010 (54 min) :

Enfin, l’auteur a réalisé un second opus « L’argent Dette II : promesses chimériques » pour terminer de répondre à ses détracteurs et développer ses propositions de changement.

« L’argent Dette II : promesses chimériques » de Paul Grignon, (1h 29 min) :

Ce contenu a été publié dans Culture, Economie, Europe, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à « L’Argent Dette », le film à revoir en ces temps de crise de la dette

  1. isidore dit :

    En fait le second film peut se voir indépendamment.
    C’est plus un « remake » avec une mise à jour suite à la crise de 2009 (subprimes) qu’une suite.
    Il est plus complet que le premier, mais traite globalement des mêmes thèmes.
    Ils sont aussi abordés différemment, Grignon ne commence pas par parler du travail de l’orfèvre (qui aurait toujours plus ou moins trompé les honnêtes citoyens). Dans le II il n’y a pas toute cette partie qui avait tant fait polémique.
    Et comme le dit PV, la partie solution/propositions pour un nouveau système monétaire est bien plus développée.

    Ça reste des films à voir absolument !

  2. Ping : Petite chronologie des crises économiques et des réformes financières | Pandora Vox

  3. Pamir dit :

    Ce film est surprenant en effet.
    Avec comme une impression de révélation de scoop.
    Effectivement dans mes cours d’éco au Lycée personne en m’a jamais expliqué que c’était les banques qui créaient l’argent.

  4. Ping : Dette, crise, marchés, pouvoirs et constitutions: Myret Zaki et Etienne Chouard refont le monde | Pandora Vox

  5. C’est la création de la monnaie scripturale.

  6. iakovos dit :

    Why the documentary « Money as debt » is simply propaganda

    http://www.scribd.com/doc/200939701/The-fallacy-of-Money-as-Debt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.