Petite chronologie des crises économiques et des réformes financières

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

« Manière de Voir » consacre son dossier de l’automne à la crise bancaire, qu’elle présente comme « le casse du siècle ». La revue publiée par Le Monde Diplomatique rassemble anciens et nouveaux articles sur le sujet, pour offrir un éclairage sous forme de perspective historique sur la crise économique actuelle. On y trouve par exemple de nombreux sujets sur le rôle historique des banques et des états, la dérèglementation progressive de la finance, l’origine et la destination de l’argent (qui n’est pas d’ailleurs sans rappeler le film l' »Argent Dette » dont nous parlions le semaine dernière) ou encore les tentatives de réformes. Une intéressante chronologie (p23/49) résume la mise en place progressive d’un système fonctionnant sur la base de crises cycliques.

Maniere De Voir, Le Monde Diplomatique, Le casse du siècle, Octobre-Novembre 2011

Maniere De Voir, "Le casse du siècle", Octobre-Novembre 2011

1720. En mai, effondrement à Paris du système des banques de John Law après une frénésie spéculative. En septembre, la bulle de la South Sea Company éclate à Londres.

1797. Février. Panique bancaire en Angleterre .

1825. Première grande crise boursière de l’histoire en Grande-Bretagne après le dégonflement de la bulle spéculative sur les investissements en Amérique latine.

1873. 9 mai. Après deux années de spéculation intense en Allemagne et en Autriche, le krach de la Bourse de Vienne constitue le point de départ de vingt-cinq ans de stagnation de l’économie mondiale .

1890. Un défaut de paiement de l’Argentine engendre la faillite de la banque Barings, la plus ancienne de Grande-Bretagne.

1907. Octobre. «Panique des banquiers» aux Etats-Unis, qui débouchera sur la création en 1913 de la Réserve fédérale américaine (Fed).

1929. 24 octobre. Le krach de la Bourse de New York provoque la plus grave crise économique mondiale du xx’ siècle.

1933. Mars. Vote du Glass-Steagall Act, ou Banking Act (voir glossaire), et création d’une autorité de contrôle des marchés financiers, la Securities and Exchange Commission (SEC).

1944. Accords de Bretton Woods

1971. 15 août. Les Etats-Unis suspendent la convertibilité en or du dollar.

1973. 3 janvier. En France, adoption d’une loi qui interdit au Trésor public d’emprunter directement à la Banque de France, ce qui oblige l’Etat à financer sa dette auprès des banques privées et des marchés financiers.
Février. Accords de Washington, qui instaurent le système des changes flottants.

1974. Faillite de la banque allemande Herstatt: la grave crise qui s’ensuit sur le marché des changes souligne l’apparition d’un risque systémique important. Création du Comité de Bâle sur les contrôles bancaires

1979. Mars. Création du système monétaire européen (SME).

1981. Août. Premier swap (contrat d’échange) de devises arrangé par Salomon Brothers, une banque d’investissement de Wall Street, pour le compte de la Banque mondiale et du géant de l’informatique IBM.

1982. Août. Le Mexique se déclare en cessation de paiement, engendrant une raréfaction générale du crédit et, au cours des années suivantes, des crises bancaires dans différents pays d’Amérique latine et des Caraïbes,

1984. Début de l’effondrement des caisses d’épargne aux Etats-Unis. Plus de mille quatre cents établissements sombrent entre 1984 et 1992

1985. Mai. Réforme du marché monétaire français, désormais accessible à tous les investisseurs.
21 novembre. Panne informatique à la Bank of New York, qui provoque un mouvement de panique et oblige la Fed à débloquer d’urgence 20 milliards de dollars.

1986. Octobre. « Big Bang» de Londres: le Royaume-Uni libéralise en profondeur ses marchés financiers et réorganise la City sur le modèle américain.

1987. Octobre. Krach à Wall Street. Les Bourses de Bruxelles, Hongkong et Paris sont rapidement touchées. La Fed intervient comme prêteur en dernier ressort.

1988. Juillet. Accords de Bâle sur les fonds propres des banques internationales

1989. Août. Le Congrès américain adopte un plan de sauvetage des caisses d’épargne.

1990. Éclatement de la bulle spéculative japonaise.
Juillet. La directive sur la liberté de circulation des capitaux entre en vigueur dans la Communauté économique européenne.

1992. Février. Signature du traité de Maastricht instaurant à l’horizon 2002 une union économique et monétaire européenne assise sur une monnaie, l’euro.
Septembre. Coup spéculatif de M. George Soros contre la livre sterling, qui fait sortir la devise anglaise du système monétaire européen.

1995. Février. Chute de la Barings, à la suite d’investissements spéculatifs.

1997. Mars-décembre. Succession de crises monétaires

1998. Faillite du fonds d’investissement américain Long Term Capital Management (LTCM). La Fed injecte 3,6 milliards de dollars pour éviter l’effondrement du système financier mondial. et financières en Asie orientale, puis en Russie et en Amérique Latine.

1999. Janvier. Crise financière au Brésil, qui touche rapidement les pays voisins.
Abolition de la loi Glass-Steagall, qui séparait aux Etats-Unis banques de dépôt et banques d’investissement.

2000. Mars. Chute des valeurs de la « nouvelle économie» à Wall Street, dite « bulle Internet ».

2001. Décembre. Crise de la dette en Argentine.
Faillite de la société américaine de courtage en énergie Enron à la suite de malversations comptables.

2005. Avril. Aux Etats-Unis, les sociétés de crédit obtiennent une réforme de la loi sur les faillites personnelles.

2007. 8 février. La banque HSBC avertit que les impayés des crédits immobiliers à risque vont amputer son bénéfice annuel de 10,5 milliards de dollars. C’est le début de la crise des subprime..
2 avril. New Century, le numéro deux américain des subprime, se déclare en faillite.
Août. Effondrement du marché américain des crédits immobiliers à risque (subprime). 9 août. La Banque centrale européenne injecte 95 milliards d’euros dans le circuit bancaire, et la Réserve fédérale américaine 24 milliards de dollars.
15 septembre. Le gouvernement britannique garantit les dépôts de la banque Northern Rock, au bord de la faillite.

2008. 17 Février. Nationalisation de la banque Northern Rock.

Ce contenu a été publié dans Economie, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Petite chronologie des crises économiques et des réformes financières

  1. Ping : Pandora Vox célèbre ses 1 an ! | Pandora Vox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.