Tunisie : Alliot-Marie n’a pas fini de regretter ses propos

Imprimer cet article    Version PDF    Poster sur facebook    Tweeter la page    Ajouter à  MySpace    Ajouter sur del.icio.us    Digg this    

« Nous proposons que le savoir faire – qui est reconnu dans le monde entier – de nos forces de sécurité permettent de régler des situations sécuritaires de ce type. C’est la raison pour laquelle nous proposons, effectivement aux deux pays [NDLR : la Tunisie et l’Algérie] de permettre, dans le cadre de nos coopérations, d’agir en ce sens pour que le droit de manifester puisse se faire en même temps que l’assurance de la sécurité« 

(Michèle Alliot-Marie, mercredi 11 Janvier 2011 à l’Assemblée Nationale, source Nouvel Obs)

Michèle Alliot-Marie regrette sans doute amèrement ses propos tenus la semaine dernière à l’assemblée Nationale. Et avec elle probablement tout son camp politique. Alors que les manifestations qui dégénèrent font la une de l’actualité au Maghreb, notre ministre des Affaires Étrangères n’a rien trouvé de mieux que de faire la promotion des forces de sécurité Françaises, déclenchant la polémique et rappelant par là même l’attitude plus qu’ambigüe de la France envers le régime de Ben Ali. La France a condamné du bout des lèvres la répression, tout en maintenant son soutien au président Ben Ali. Complaisant envers l’autocrate Tunisien, le gouvernement Français ne s’est guère préoccupé ces derniers temps des Droits de l’Homme ou de la liberté d’expression de son ancienne colonie. Ces déclarations de MAM sont le reflet de deux décennies de Françafrique et d’ingérence dans les affaires Tunisiennes.

« On ne doit pas s’ériger en donneurs de leçons » disait mercredi Alliot-Marie. La même MAM à qui les mots manquaient pour qualifier Laurent Gbagbo de tyran, il y a tout juste quelques semaines. Gbagbo dictateur, mais pas une seule déclaration à propos de Ben Ali dont les exactions sont pourtant avérées et dénoncées depuis des années par les ONG… Comme nous le rappelions à l’occasion de notre article sur la situation en Côte d’Ivoire on oublie que le rôle du Quai d’Orsay n’est pas de servir les intérêts des peuples Tunisien ou Ivoirien, mais bien ceux de la France. La démocratie et les Droits de l’Homme ne sont qu’un prétexte au service des intérêts économiques et géopolitiques français. Le reste passe au second plan.

Et le retour de veste français – qui a dit suspect ? – de ce week-end, (au moment du départ de Ben Ali) ne fait qu’obéir à cette logique : ne pas compromettre les intérêts Français en Tunisie. Même si cela implique qu’on ne sache pas trop sur quel pied danser, sait-on jamais, si Ben Ali revenait… D’ailleurs Rachida Dati s’est empressée de rappeler lundi que “Ben Ali avait joué un grand rôle dans la coopération et la lutte contre le terrorisme. » et que « c’était aussi pour protéger les Européens”, comme pour mieux justifier les propos de MAM alors qu’au final ça ne fait que la mettre un peu plus dans l’embarras (source BFM TV).

Les petites phrases de Dati c’était pour enfoncer le clou : des fois que nous n’ayons pas compris que la France (et avec elle sans doute tout l’Occident) soutenait Ben Ali contre l’islamisme radical. Et ce en dépit des souffrances que le régime imposait au peuple tunisien. Avec ces deux déclarations les masques tombent. Et cela inspire le même commentaire que pour la Côte d’Ivoire, il serait peut être temps que la France arrête le jouer avec le feu en Afrique…

Ce contenu a été publié dans Monde, Politique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Tunisie : Alliot-Marie n’a pas fini de regretter ses propos

  1. isidore dit :

    http://www.rue89.com/2011/01/18/des-grenades-lacrymogenes-pour-la-tunisie-bloquees-a-roissy-186310
    L’ex-président tunisien attendait du matériel de sécurité en provenance de France. Un blocage qui serait technique, pas politique.

  2. juju dit :

    Pendant ses vacances Michèle Alliot-Marie a profité du jet privé d’un proche de Ben Ali en pleine crise Tunisienne :
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/02/01/michele-alliot-marie-a-profite-de-l-avion-d-un-proche-de-ben-ali_1473785_823448.html#ens_id=1473787
    Voilà un scandale de plus ! Elle doit démisionner !
    Et quand MAM dit qu’il n’est pas « du tout, mais alors pas du tout » un proche de M. Ben Ali. » elle se moque du monde.
    http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/02/02/aziz-miled-l-ami-tunisien-d-alliot-marie_1473855_823448.html#ens_id=1473787
    Déjà parce que ce n’est absolument pas vrai, ce monsieur était maqué avec Ben Ali jusqu’au cou, et qu’en plus cela ne change rien au problème. Depuis quand un ministre Français (des Affaires étrangères de surcrois) profite des largesses d’hommes d’affaires étrangers ? N’y-a-t-il un peu un conflit d’intérêt ? Comment MAM pouvait juger en toute sérénité de la situation Tunisienne dans ces conditions ?
    Ce gouvernement n’est qu’une séries de scandales ! Et aujourd’hui personne ne démissione ! Alliot-Marie pas plus que Woerth en son temps : http://www.pandoravox.com/politique/eric-woerth-lhomme-de-toutes-les-magouilles.html

  3. dOd71 dit :

    « Comment la France pourra-t-elle aborder ce dialogue avec comme ministre des Affaires étrangères une personne qui a accepté d’être transportée, pendant la révolution tunisienne, dans le jet privé d’un proche du clan du dictateur Ben Ali ? Et qui a ensuite tenté de minimiser l’affaire en l’enrobant de fausses informations ? La France, dans ce scénario, risque de perdre une partie de sa voix. […]
    Elle dit une ânerie, enfin, lorsqu’elle ose affirmer : « Quand je suis en vacances, je ne suis pas ministre des Affaires étrangères. » Elle est pourtant bien placée pour le savoir : être ministre est une fonction, plutôt noble, ce n’est pas un job par intermittence. Etre ministre des Affaires étrangères, c’est représenter la France, a fortiori quand on est à l’étranger.
     »
    http://www.rue89.com/node/189276

  4. Pamir dit :

    MAM devrait vraiment démissionner, elle s’est défendue comme quelqu’un de pas net du tout :
    – d’abord c’était pas avec un proche de Ben Ali
    – si mais c’était bien avant la révolution de jasmin
    – bon ok j’ai pris le jet privé deux fois, dont une fois pour rejoindre Tozeur sans encombre à cause des révoltes, mais j’ai rencontré ce monsieur par hasard sur le tarmac où il m’a dépanné
    – voilà maintenant que le Canard révelle que sa famille avait investi en masse dans les sociétés de ce monsieur, la rencontre était donc toute sauf fortuite…
    Alors le gouvernement a beau jeu de dire que cela ne concerne que les parents de MAM, c’est nous prendre pour des imbéciles.
    Ces gens n’ont aucun honneur et aucun sens républicain ou devoir civique.
    Ils nous méprisent et magouillent dans tous les sens. Ils se foutent vraiment de notre gu…. !
    Comme le disait PV dans l’article suivant : http://www.pandoravox.com/politique/tunisie-ou-egypte-ils-sont-dictateurs-et-tour-operators.html Pouvaient-ils être naifs au point de croire que ses faveurs se feraient sans contreparties ? Des contreparties engageant la France bien sûr…

  5. Jarod dit :

    Ca y est, MAM va démissioner !
    Obligée qu’elle est de le faire avec le remaniement à venir…
    http://elysee.blog.lemonde.fr/2011/02/25/sarkozy-veut-se-separer-de-mam-avant-lundi/

  6. Ping : Pandora Vox célèbre ses 1 an ! | Pandora Vox

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.